Navigation | placement abusif

8 mai, 2011

Vos enfants sont en danger !

gazelle.jpg

Ce petit garçon est né en Février 2010. Plein de joie et de bonheur, il était notre fierté. Un garçon tout mignon qui faisait craquer tout le monde.

Malheureusement pour lui, ce petit garçon a eu la malchance de naître dans une famille où quelques années avant lui est né un premier garçon d’un précédent mariage et qui, lui, est autiste. La société rejetant la différence a placé une AEMO (Assistance Educative en Milieu Ouvert) pour des questions de handicap mental.

Et cette AEMO s’est retrouvée placée sur ce petit garçon tout sourire qui n’avait rien fait. Son grand demi-frère non plus d’ailleurs.

Et tout n’a été que spirale. L’AEMO, normalement là pour aider les parents à palier à un problème, s’est révélée plus tard une antichambre du placement. Ce petit garçon a donc été placé pour avoir refusé la crèche. Il pleurait tellement d’être séparé de nous qu’on n’a pas pu se résigner à lui imposer. Et ce pauvre bambin est depuis le 3 mai victime de placement, sans que n’ayons de nouvelles, avec des droits de visites d’une heure toutes les deux semaines.

Et son petit frère dans la foulée s’est retrouvé victime également. Trois mois de vie, et le voilà séparé des besoins essentiels, de sa mère et de toute la chaleur maternelle et paternelle nécessaires. A l’heure actuelle, nous craignons que nos enfants n’en survivent pas. Le premier autiste risque de s’enfermer dans sa maladie, si l’occlusion intestinale ne vient pas lui abréger ses souffrances, et notre petit dernier, né déjà dans des conditions fragiles, risque de se laisser dépérir comme il faisait à ses débuts.

Et tout ça pour quoi ? Pour avoir refusé de le mettre en crèche, parce que des intervenantes sociales ont remarqué que le petit dernier n’avait pas le regard fixe et que le premier avait des crises d’autisme ? Non, vous ne rêvez pas, c’est bien la vérité. L’aberration du système de l’enfant roi de notre époque.
Parents, je ne saurais que trop vous dire de garder vos enfants à l’écart du système. Méfiez-vous, votre pédiatre, médecin, voisin, assistante sociale et surtout PMI, peut vous faire placer vos gamins. Et il suffit d’un ordre de la justice et de quelques heures pour que votre vie passe au cauchemar le plus total.

Retenez bien ceci : « Vos enfants sont des mineurs que l’Etat a bien voulu mettre sous votre garde et l’état conserve la possibilité de vous reprendre ce droit quand il le décide ». Votre voiture vous appartient plus que votre fils ou fille.

Parents, notre combat à tous ne peut être gagné que par le nombre. Réunissons-nous et faisons front à ce système au nom des enfants victimes.

Par rugal le 8 mai, 2011 dans Enfance en danger
5 commentaires

Archives

10 plus commentés

10 derniers articles

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
fen20113d100 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| CAMEROON24 .. l'info camero...
| Blog du niveau intermédiaire